La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Enfants boomerang? Et maintenant les parents boomerang

Melissa Cassar, chef des Affaires générales et publiques, Visa Canada.

Les enfants boomerang, vous connaissez? Vous avez sans doute lu des articles sur eux ou peut-être en avez-vous un à la maison. Le phénomène est bien connu : après avoir quitté le nid familial, des enfants adultes retournent vivre chez leurs parents dans l’espoir de rembourser leurs prêts étudiants ou leurs dettes, d’économiser pour acheter une maison ou de remonter la pente après une perte d’emploi.

Une tendance similaire mais inversée se dessine depuis quelque temps : les parents commencent à emménager chez leurs enfants adultes. Les sociologues les appellent les « parents boomerang ».

Ces parents s’installent chez leurs enfants, parfois pour briser leur solitude, pour s’occuper de leurs petits-enfants, ou parce qu’ils ont besoin d’aide physique en vieillissant. Il ne s’agit cependant pas toujours de parents âgés ou malades : la crise économique touche des gens de tous les groupes d’âge.

Voici des motifs financiers pouvant expliquer le phénomène des parents boomerang :

  • Certains ont vu leurs économies de retraite fondre au point de ne plus avoir les moyens de payer pour leurs besoins essentiels comme le loyer, l’alimentation et les médicaments.
  • D’autres ne peuvent plus assumer les loyers élevés des résidences pour personnes âgées, et comme les centres de soins du secteur public affichent de longues listes d’attente, ils n’ont plus d’autre choix.

Que de multiples générations partagent le même toit n’a bien sûr rien de nouveau, particulièrement dans certaines cultures et certains pays. Toutefois, ici au Canada, les dernières générations aspiraient à être propriétaires ou, à tout le moins, à quitter le foyer dès l’âge adulte pour s’installer chez eux. De surcroît, quantité de gens ont dû s’éloigner pour trouver du travail, morcelant du coup la famille.

Lorsque les membres d’une famille sont habitués à leur indépendance, le fait de vivre ensemble de nouveau peut soumettre leurs relations à des pressions émotives et financières. Voici quelques facteurs à prendre en considération avant de passer à l’action.

Communiquez. Comme dans le cas d’un mariage, vous devriez discuter ouvertement des possibilités de problèmes ou de conflits de personnalités et régler les anciens désaccords avant d’emménager ensemble. Les enfants adultes et les parents étant habitués de vivre chacun à leur façon, il est essentiel de faire preuve de souplesse et de respect mutuel.

Établissez des règles dans la maison. Assurez-vous que tous comprennent bien les conditions de votre « contrat » de vie commune. Par exemple :

  • Songez à répartir les tâches ménagères et les responsabilités, en gardant à l’esprit les limites physiques que peuvent avoir les aînés de la famille.
  • Prévoyez de l’espace et du temps pour protéger la vie privée de chacun, dont les enfants de la famille. S’ils doivent laisser leur chambre ou renoncer à des activités, assurez-vous qu’ils comprennent la situation et l’acceptent.
  • Si vous avez l’habitude de vous disputer, entendez-vous sur les sujets à éviter.
  • Si les grands-parents prévoient s’occuper des enfants, établissez des limites quant aux attentes, afin que personne ne se sente lésé.
  • De même, si vous devez vous occuper de vos parents âgés, prévoyez des moments de répit suffisants pour éviter que cette responsabilité ne vous dépasse.

Discutez franchement de vos situations financières respectives. Il est probable que le désir d’épargner, de payer des factures ou d’économiser davantage soit au moins une des raisons qui vous incitent à vivre ensemble. Toutefois, ne vous laissez pas aller à la dépense parce que le loyer est gratuit. Vous voudrez peut-être établir un budget commun et détailler les sources de revenus, les dépenses à partager et les objectifs d’épargne de chaque partie.

De nombreux outils de gestion budgétaire gratuits, dont des calculateurs interactifs, sont offerts en ligne sur des sites tels que :

Renseignez-vous sur les programmes d’aide gouvernementale et les ressources offertes pour vous aider à compenser les dépenses et à composer avec la situation. En tant que proche aidant, vous pourriez être admissible à diverses formes d’aide du gouvernement canadien, dont le crédit d’impôt pour aidants naturels ou les prestations de compassion. Afin de confirmer votre admissibilité, consultez toujours un conseiller fiscal ou le site Web de Service Canada à www.servicecanada.gc.ca/eng/lifeevents/caregiver.shtml.

En tant qu’aidant naturel auprès d’aînés de votre famille, il est également très important de prendre soin de votre santé et de votre bien-être. À cet effet, Service Canada offre également un guide pratique intitulé « Comment prendre soin de soi comme intervenant » qui vous aidera à faire face aux difficultés telles que les exigences physiques et mentales, les contraintes de temps et le stress en général. Vous trouverez ce guide à l’adresse suivante : http://www.phac-aspc.gc.ca/publicat/oes-bsu-02/caregvr-eng.php

Enfin, il existe quantité de ressources utiles pour vous aider à résoudre les problèmes qu’engendrent les ménages multigénérationnels. Pour en apprendre davantage sur les ressources offertes aux personnes âgées dans votre région, communiquez avec le ministère provincial de la Santé.

Diverses raisons personnelles et financières incitent les gens à former une famille boomerang. Assurez-vous simplement que vous comprenez bien toutes les répercussions avant de le faire.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques