La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

buying a car

Liste de décisions financières à prendre pour les veufs récents

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

La perte d’un conjoint est l’un des événements les plus stressants de la vie. Malheureusement, c’est durant cette période de deuil, quand vous ne pensez probablement pas clairement ou n’êtes pas prêt(e) à vous concentrer sur de telles questions, qu’on s’attend à ce que vous preniez d’importantes décisions financières qui auront une incidence sur le reste de votre vie.

Bien que vous deviez prendre certaines décisions pour assurer votre sécurité financière actuelle, vous devriez sans doute reporter les décisions importantes ayant des répercussions à long terme jusqu’à ce que vous ayez la chance de réfléchir à l’endroit où vous voulez vivre jusqu’à la fin de vos jours, et de quelle façon.

Si votre conjoint(e) s’occupait principalement des finances ou que vous ne vous sentez pas capable de le faire seul(e), demandez à un parent ou à un ami de vous aider à gérer l’information suivante :

  • Rassemblez les documents juridiques et financiers, dont les testaments, les fiducies et les procurations; les titres hypothécaires et automobiles; les déclarations de revenus, les relevés de banque, de prêt et de carte de crédit; le contenu du coffre bancaire; les régimes d’assurance et les sources de revenus. Votre situation financière vous paraîtra plus claire.
  • Compilez les factures impayées et vérifiez les dates d’échéance afin d’éviter les frais ou les pénalités de retard pour les services publics, le prêt hypothécaire ou le loyer; les primes des assurances maladie, auto et habitation; les prêts auto, étudiant et personnel; et les cartes de crédit.
  • Si votre conjoint(e) travaillait encore, communiquez avec son employeur relativement aux sommes dues au titre du salaire, des avantages sociaux, de l’assurance-vie et des comptes de retraite. Cette démarche est particulièrement importante si vous êtes couvert(e) par le régime d’avantages sociaux de votre conjoint(e).

Voici d’autres démarches à faire au cours des deux premiers mois :

  • Communiquez avec les institutions où vous avez des comptes conjoints et convertissez-les à votre nom seulement. Fermez également tout compte établi à son nom seulement que vous ne souhaitez pas garder.
  • Informez les organismes tels que l’Agence du revenu du Canada (ARC) et Service Canada, du décès de votre conjoint(e) et dans le cas où il y a des documents à produire en son nom, dont une déclaration de revenus finale (l’ARC exige une déclaration de revenus finale). Vous pourriez aussi avoir à produire d’autres déclarations facultatives pour le compte de votre conjoint. Pour en savoir plus à cet égard et à propos des autres exigences de l’ARC, reportez-vous à : http://www.cra-arc.gc.ca/tx/ndvdls/lf-vnts/dth/menu-fra.html).
  • Si votre conjoint(e) a versé des cotisations au Régime de pensions du Canada (RPC), vous pourriez être admissible aux prestations du survivant du RPC. Pour en savoir plus, visitez : http://www.servicecanada.gc.ca/fra/psr/rpc/survivant.shtml.
  • Si le décès de votre conjoint(e) a été accidentel ou soudain, les polices d’assurance habitation, auto ou santé pourraient verser des prestations supplémentaires. Il vaudrait peut-être la peine de pousser les recherches.

Ne prenez aucune décision financière irréversible jusqu’à ce que vous ayez pu vous adapter à votre nouveau statut. Par exemple, certaines personnes se dépêchent de rembourser leur prêt hypothécaire et se rendent compte ensuite que la maison est trop grande ou qu’elles n’ont pas les moyens de payer les taxes et l’entretien. D’autres se sentent obligées de se rapprocher de membres de leur famille, pour ensuite découvrir qu’elles s’ennuient de leur ancienne vie.

Quelques suggestions de planification à long terme :

  • Rédiger un nouveau testament et d’autres documents qui énoncent vos volontés relativement à vos affaires financières et à votre santé en cas de décès, d’invalidité ou de maladie grave.
  • Jusqu’à ce que vous exerciez un meilleur contrôle sur vos nouvelles dépenses de la vie courante, vivez modestement, surtout si vous avez l’habitude d’avoir deux revenus.

Et, enfin, envisagez de retenir les services d’un conseiller financier pour vous assurer que vos avoirs financiers seront bien gérés à l’avenir. Les amis, la famille et les institutions financières peuvent dans un premier temps vous aider à trouver une source fiable de conseils financiers.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques