La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Renseignez-vous bien avant d’acheter

Renseignez-vous bien avant d’acheter

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

Lorsque j’ai acheté ma première maison et que je l’ai hypothéquée, je devais continuellement me convaincre d’avoir pris la bonne décision. La location était sans problème, mais l’achat d’une maison était un engagement important qui présentait de nombreux risques. J’ai longtemps soupesé le pour et le contre de cet achat, mais j’ai finalement décidé de plonger.

L’achat d’une maison ne convient toutefois pas à tout le monde ni à toutes les étapes de la vie. Le marché immobilier d’aujourd’hui est beaucoup plus complexe qu’il y a 10 ans. Préoccupés par la fluctuation des prix et le spectre d’une bulle immobilière, les gens se demandent si c’est le bon moment pour acheter. Ceux qui sont financièrement prêts à acheter une maison ne doivent pas oublier qu’il s’agit d’un engagement à long terme entraînant beaucoup de dépenses (à la fois prévues et imprévues) et des responsabilités.

Cela dit, l’avantage de posséder une maison – sans oublier les avantages fiscaux – explique pourquoi plus des deux tiers des Canadiens sont propriétaires. L’achat d’une maison pourrait être l’un des meilleurs investissements à long terme que vous pourriez faire pour votre avenir financier.

Voici quelques-unes des nombreuses choses à ne pas oublier :

Planification. Si vous voulez un jour être propriétaire, commencez à planifier maintenant. Il pourrait vous prendre des années pour économiser la mise de fonds et les frais de clôture. Vous devrez aussi calculer combien vous pouvez vous permettre de payer pour ce qui est de la mensualité hypothécaire, de l’assurance-habitation, des taxes foncières, des rénovations, des meubles, de l’entretien et des réparations.

Se qualifier pour un prêt. Même si vous avez économisé suffisamment, si votre cote de crédit est faible, vous pourriez ne pas vous qualifier pour un prêt ou devoir payer un taux d’intérêt plus élevé. Employez-vous à rétablir votre crédit en même temps que vous commencez à épargner.

Mise de fonds. Les règles relatives aux prêts et aux mises de fonds ont changé récemment et exigent beaucoup plus des propriétaires, sur une période plus courte. La période d’amortissement maximale pour les prêts assurés par l’État est maintenant de 25 ans. Vous devez donc payer plus par mois qu’auparavant. Les personnes qui peuvent réunir assez d’argent pour verser une mise de fonds de 20 % n’ont pas besoin de l’assurance-prêt hypothécaire. Toutefois, toutes les autres qui n’ont pas cette mise de fonds de 20 % peuvent s’attendre à avoir un taux hypothécaire supérieur pendant toute la durée de leur prêt hypothécaire. Selon la valeur de la maison, ce taux d’intérêt supérieur pourrait se traduire par des paiements de dizaines à des centaines de milliers de dollars de plus sur leur maison. Avant de décider combien vous voulez dépenser pour l’achat de votre maison, parlez à un spécialiste en prêts hypothécaires d’une banque ou à un courtier hypothécaire reconnu qui peuvent vous aider à évaluer divers scénarios qui conviennent à votre situation.

Prêts hypothécaires. Un prêt hypothécaire, qui peut être fixe ou variable, comprend trois éléments de base : une mise de fonds (mentionnée ci-dessus), des versements mensuels et des frais. Le versement mensuel est le montant nécessaire pour rembourser le prêt hypothécaire en fonction de sa période d’amortissement et inclut un remboursement de capital et des intérêts. Les frais sont tous les coûts que vous devez payer à l’avance pour obtenir le prêt. Pour en savoir plus sur les différents types de prêts hypothécaires disponibles, consultez le site de la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) (www.schl.ca).

Options de financement. Récemment, le gouvernement du Canada a lancé le Régime d’accession à la propriété (RAP) pour aider les acheteurs d’une première maison à financer leur propriété. Le RAP est un programme qui permet aux particuliers de retirer de leur régime enregistré d’épargne-retraite (REER) jusqu’à 25 000 $ en franchise d’impôt durant une année civile pour acheter ou bâtir une maison. En règle générale, toute cotisation REER doit demeurer dans le REER pendant au moins 90 jours avant de pouvoir être retirée, et les fonds utilisés devront être remboursés dans le REER en un maximum de 15 ans. Pour en savoir plus sur le RAP du Canada, visitez le site de l’Agence du revenu du Canada (www.cra-arc.gc.ca).

Vous pouvez aussi consulter une autre bonne ressource : Connaissances financières pratiques Canada, un site de gestion des finances personnelles commandité par Visa Canada (http://www.practicalmoneyskills.ca/fr/personalfinance/lifeevents/home/index.php). On y trouve un guide pour l’achat d’une maison, dont les démarches à effectuer pour être admissible au financement et un aperçu des prêts hypothécaires offerts aux acheteurs de maison. On y trouve également des calculateurs interactifs tels que l’outil de calcul d’un prêt hypothécaire et Quel montant pouvez-vous vous permettre pour une maison? Ils vous aideront à prendre les bonnes décisions.

L’accession à une maison comporte sa part de maux de tête, mais à long terme, c’est un solide investissement dans votre avenir – et de plus, il est agréable d’être maître chez soi.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques