La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Un frein à l’endettement

Un frein à l’endettement

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

J’espère qu’en lisant cet article, vous pourrez vous dire « Ouf! Je suis content(e) que cela ne s’applique pas à moi. » Je fais référence à ce qui peut arriver lorsque les dettes d’une personne ne cessent de monter, et qu’elle ne sait plus où se tourner.

Beaucoup de gens dépensent bien au-delà de leurs moyens et n’économisent pas suffisamment pour parer aux besoins et aux urgences de demain. Certains sont au bord du précipice. Imaginez que vous perdez votre emploi, que votre taux hypothécaire est rajusté fortement à la hausse ou que vous soyez confronté(e) à une urgence familiale catastrophique. Que feriez-vous?

Avant de vous retrouver enlisé(e) dans un cycle d’endettement – ou pire, en faillite – voici quelques signaux d’alerte et mesures à prendre pour redresser la barre :

Sachez combien vous devez. Certaines personnes n’ont aucune idée de leurs dépenses mensuelles par rapport à leurs revenus. Avant qu’elles ne s’en rendent compte, elles peinent à faire leurs paiements minimums et omettent même de respecter quelques dates d’échéance, ce qui peut entraîner des frais de retard coûteux et des taux d’intérêt élevés.

Si vous n’avez pas déjà un budget, établissez-en un dès maintenant. Le site gratuit de gestion des finances personnelles de Visa Canada, Connaissances financières pratiques Canada, fournit de l’information sur la façon de créer votre propre budget afin de vous aider à suivre vos revenus et vos dépenses. (http://www.practicalmoneyskills.ca/fr/personalfinance/savingspending/budgeting/index.php). Plusieurs outils de calcul pratiques, dont Dois-je consolider mes dettes? et Rajuster votre budget, sont également disponibles pour vous aider tout au long du processus.

Ne vous défilez pas. Dès que vous constatez que vous avez de la difficulté à payer vos factures, prenez l’initiative d’appeler vos créanciers. N’attendez pas qu’ils communiquent avec vous et surtout n’ignorez pas leurs appels ou leurs lettres. Il est de loin préférable d’en arriver à une solution ensemble plutôt que d’attendre de ne plus avoir d’option.

Par exemple, de nombreuses sociétés de cartes de crédit diminueront leurs taux ou concluront une entente de remboursement pour les clients stables, mais vous devez d’abord le demander. De plus, les prêteurs hypothécaires sont beaucoup plus ouverts à une renégociation des conditions du prêt s’ils entrevoient la possibilité de vous garder comme client payeur plutôt que de vous évincer, ce qui est beaucoup plus coûteux et très peu pratique pour eux.

Demandez de l’aide. Si vous vous sentez coincé(e), il y a des ressources à votre disposition. Des agences de crédit-conseil légitimes peuvent vous transmettre des connaissances de gestion financière responsable et, dans des cas extrêmes, vous aider à négocier des ententes de remboursement avec vos créanciers, vous obtenant souvent des taux d’intérêt inférieurs et l’exonération des frais de retard. Il vous faut toutefois être très prudent(e) dans le choix d’une agence. De nombreuses entreprises peu scrupuleuses profitent malheureusement de la grande vulnérabilité des personnes endettées.

Si vous n’avez pas de recommandation de la part d’une personne de confiance, l’organisme Conseil en crédit du Canada ( www.creditcounsellingcanada.ca) est un bon point de départ. Cette association nationale d’agences de crédit-conseil sans but lucratif et d’agences gouvernementales a partout au pays des firmes membres qui peuvent vous offrir l’aide dont vous avez besoin.

Recherchez des agences qui :

  • sont en affaires depuis au moins cinq à dix ans et n’ont aucune plainte de consommateur non résolue auprès du Canadian Better Business Bureau (www.bbb.org/canada/).
  • exigent des frais raisonnables consignés par écrit.
  • exonéreront ou réduiront les frais de ceux qui sont en très mauvaise posture.
  • offrent des conseils personnalisés en fonction de votre situation.
  • ne versent pas de commission à leurs employés (conflit d’intérêts potentiel).
  • ne vous entraîneront pas systématiquement dans un plan de gestion de la dette. De nombreuses personnes n’ont pas besoin d’un tel plan, à moins que leur situation soit vraiment désastreuse, et qu’elles soient sur le point de déclarer faillite.
  • ne font pas de promesses irréalistes – par exemple, aucune firme ne peut effacer de l’information négative, mais exacte, de votre dossier de crédit.

N’oubliez pas que vous ne vous êtes pas mis dans ce pétrin du jour au lendemain. Il faudra donc peut-être un certain temps pour vous en sortir.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques