La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Épargner tôt rapporte à long terme

Épargner tôt rapporte à long terme

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

Au début de la vingtaine, il ne me semblait pas possible d’étirer mon chèque de paie pour épargner : j’avais tout simplement trop de dépenses. Comme bien d’autres, au cours de mes premières années de travail, j’ai négligé de faire virer automatiquement une partie de ma paie dans un compte d’épargne-retraite.

Ironiquement, c’est lorsque nous sommes jeunes et que nous avons de la difficulté à joindre les deux bouts que nous pouvons avoir les répercussions les plus grandes sur notre avenir financier. Aujourd’hui, plusieurs années plus tard, mon REER commence à prendre une allure décente, et je pense déjà au prochain obstacle : épargner pour les études universitaires de mon fils.

Voici quelques idées pour vous aider, ainsi que vos enfants, à demeurer dans la bonne voie :

La puissance de l’intérêt composé. À 22 ans, vous êtes à mi-chemin entre l’âge de 65 ans et votre naissance. Il vous est donc difficile de penser sérieusement à la retraite. Toutefois, les revenus composés – où l’intérêt gagné sur l’épargne produit à son tour des revenus – peuvent avoir un effet boule de neige avec le temps. En voici un exemple :

Supposons que vous avez 22 ans, que vous gagnez 30 000 $ par année et que vous mettez de côté 6 % de votre paie (150 $ par mois) jusqu’à l’âge de 65 ans. À raison d’un taux de rendement annuel moyen de 5 %, votre placement de 77 400 $ aura augmenté pour atteindre 263 000 $ à l’âge de la retraite. Or, si vous ne commencez à épargner qu’à 32 ans en mettant de côté le même montant mensuel, vous n’aurez accumulé que 147 000 $ à l’âge de 65 ans – ce qui représente une énorme différence. Si vous haussez le pourcentage que vous épargnez sur votre paie et que vous tenez compte de vos augmentations annuelles, votre épargne grimpera encore davantage.

Profitez des avantages fiscaux. Si vous ne cotisez pas à un REER, vous manquez une belle occasion d’épargner. Les cotisations à un REER représentent de l’argent avant impôt, ce qui signifie qu’elles diminuent votre revenu imposable et, par le fait même, votre impôt. Vous ne paierez de l’impôt sur cet argent qu’au moment de son retrait, soit lorsque vous prendrez votre retraite et que votre revenu imposable et votre taux d’imposition seront sans doute beaucoup plus faibles.

Pour vous inciter à épargner, bon nombre d’entreprises versent une contribution correspondant à une partie de vos cotisations – en général 50 % de la première tranche de 3 % épargnée sur votre paie, ou plus. C’est comme obtenir un taux de rendement de 50 %. Si votre entreprise offre ce type de programme, assurez-vous que votre cotisation est suffisamment élevée pour en bénéficier pleinement; autrement, vous perdrez un avantage appréciable. Connaissances financières pratiques Canada, site de gestion financière personnelle gratuit, parrainé par Visa Canada, présente de l’information sur les programmes REER et autres avantages fournis par l’employeur (www.practicalmoneyskills.ca/fr/). Comme toujours, consultez un professionnel financier pour évaluer votre situation personnelle.

Vous avez de la difficulté à épargner? Commencez par de petits montants. Chaque soir, mettez dans un pot la monnaie qu’il vous reste et renoncez à quelques cafés lattés. Après quelques semaines, déposez l’argent dans un compte d’épargne du marché monétaire à rendement élevé. Vous serez surpris de constater à quel point l’argent s’accumule vite. Chaque fois que vous obtenez une augmentation ou un bonus, déposez à tout le moins une partie de ce montant – ou mieux, augmentez votre cotisation à votre REER.

Afin d’aider vos enfants à épargner pour des études universitaires, vous pouvez ouvrir un régime enregistré d’épargne-études (REEE) et suggérer que les membres de votre famille y contribuent au lieu d’acheter des cadeaux. Vos enfants peuvent se passer de quelques jouets de plus et l’argent ainsi épargné augmentera à l’abri de l’impôt jusqu’à ce qu’il serve au paiement de dépenses admissibles, telles que les frais de scolarité, les livres et le logement. Comme bonus supplémentaire, le gouvernement fédéral fournira une subvention de 20 % applicable à la première tranche de 2 500 $ de la cotisation annuelle à un REEE – jusqu’à concurrence de 500 $ par année.

Il n’est jamais facile d’épargner, mais si vous établissez tôt de bonnes habitudes, vous constaterez que la récompense à long terme est trop belle pour ne pas la saisir.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques