La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Les défis financiers du divorce

Les défis financiers du divorce

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

Même lorsque l’économie se porte bien, il est souvent difficile et coûteux de divorcer. Or, en période de récession prolongée, un divorce peut être financièrement dévastateur. Par exemple, supposons :

  • qu’aucun des époux n’a les moyens d’acheter la part de l’autre et qu’ils doivent vendre la maison à perte;
  • qu’aucun des époux n’a d’emploi depuis une période prolongée et qu’une dette importante s’est accumulée;
  • que les comptes de retraite et d’investissement, que les époux détiennent ensemble et doivent se diviser, ont perdu énormément de valeur.

Il est difficile de se remettre de l’un ou l’autre de ces scénarios, même lorsque le divorce n’est pas contesté. Toutefois, si votre divorce est acrimonieux, des frais juridiques supplémentaires pourraient vous laisser encore plus endetté.

Voici des questions financières importantes à examiner au moment de se séparer :

On peut facilement se procurer une trousse de divorce sans avocat. Toutefois, même les couples ayant peu de biens, qui se laissent à l’amiable, ont besoin d’être bien représentés. Vous devrez peut-être embaucher un avocat spécialisé dans les questions de divorce afin qu’il examine à tout le moins vos documents et s’assure que vous n’avez rien oublié que vous pourriez regretter par la suite.

Afin d’éviter les conflits d’intérêts, vous devriez avoir chacun votre avocat. Demandez à des amis, y compris ceux qui ont récemment divorcé, s’ils peuvent vous en recommander un. Demandez à des avocats que vous connaissez dans d’autres domaines s’ils peuvent vous recommander un bon avocat spécialisé dans les divorces, ou consultez le barreau local afin de déterminer s’il offre un service de recommandations.

Vous pouvez aussi consulter un planificateur financier pour obtenir des conseils sur la répartition équitable des biens dont la valeur a grimpé (ou dégringolé), sur le calcul de la pension alimentaire pour enfant et sur l’adéquation de votre couverture d’assurance ainsi que des explications quant aux répercussions potentielles sur le régime d’épargne-retraite.

Un bon planificateur financier pourrait vous faire épargner à long terme en vous aidant à éviter de longues batailles devant les tribunaux et en dressant un plan pour assurer votre sécurité financière à venir. Si vous ne connaissez aucun planificateur financier, votre institution financière pourrait vous aider ou vous pourriez chercher un planificateur financier agréé sur le site Web du Financial Planning Standards Council (FPSC) à l’adresse www.fpsc.ca.

Afin de protéger votre cote de crédit, fermez vos comptes bancaires conjoints ou vos comptes de carte de crédit et ouvrez-en de nouveaux à votre nom. Autrement, un ex-époux vindicatif qui connaît des difficultés financières pourrait accumuler des dettes à votre nom et ruiner votre crédit. Assurez-vous que tous les comptes fermés sont remboursés en totalité, même si vous devez transférer des soldes à votre nouveau compte et les rembourser. Les paiements en retard ou non effectués par l’une ou l’autre des parties d’un compte conjoint – ouvert ou fermé – nuiront à la cote de crédit de chacune.

Vérifiez vos rapports de crédit avant, pendant et après le divorce afin d’être au courant de toutes les dettes et de vous assurer que tous les comptes conjoints sont fermés adéquatement. Les principales agences d’évaluation du crédit, Equifax et TransUnion, ne font pas toujours état des mêmes comptes. Pour ne prendre aucun risque, demandez un rapport à chacune d’elles; vous pouvez le faire moyennant de faibles frais imputés par chaque agence.

Pour d’autres considérations financières liées au divorce, visitez la section Les événements de la vie de Connaissances financières pratiques Canada, site de gestion financière personnelle gratuit de Visa Canada à l’adresse www.practicalmoneyskills.ca.

Ne vous laissez pas envahir par la tourmente émotive du divorce en oubliant de protéger vos intérêts financiers à venir.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques