La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Faire des dons de bienfaisance éclairés

Faire des dons de bienfaisance éclairés

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

De nos jours, il est important de tirer le maximum de son argent, qu’il s’agisse d’acheter une voiture, de sélectionner une université ou ne serait-ce que de choisir un pain. Les dons de bienfaisance font partie de ces domaines où vous ne voulez surtout pas gaspiller vos dollars durement gagnés.

Les organismes sans but lucratif qui ont besoin d’un appui financier ne manquent pas, mais leur qualité et leur efficacité varient considérablement. Il importe donc de faire un peu de recherche avant de faire un don de temps ou d’argent. Voici quelques suggestions :

Choisissez la bonne cause. Bon nombre de personnes préfèrent soutenir des organismes qui défendent des causes qui leur sont chères, qu’il s’agisse de nourrir les affamés, de protéger l’environnement ou de trouver un moyen de vaincre la maladie. Déterminez aussi si vous voulez cibler des organismes locaux ou si vous préférez avoir un impact national ou mondial.

Familiarisez-vous avec les activités de l’organisme. Examinez son site Web, son rapport annuel et sa mission. Parlez avec des membres du personnel ou des bénévoles, ou encore devenez bénévole. Si vous connaissez une personne qui a utilisé les services de cet organisme, demandez-lui ce qu’elle pense de son efficacité et de son utilité.

Faites vos devoirs. En ces temps difficiles, les services de nombreux organismes sans but lucratif font face à une demande accrue en raison d’une diminution des dons et du financement gouvernemental. Évitez les organismes de bienfaisance ayant des dépenses élevées en salaires, en publicité, en collecte de fonds et autres dépenses administratives (parfois déclarées de façon erronée sous la rubrique « développement de programmes » ou autres euphémismes). Dans l’idéal, au moins 75 % des dons devraient être directement affectés aux programmes destinés aux bénéficiaires.

Vous pouvez obtenir la répartition des fonds de différents organismes de bienfaisance dans leur rapport annuel ou en effectuant une recherche en ligne. Vous pouvez aussi consulter le site de Better Business Bureau (www.bbb.org/canada), qui classe les organismes en fonction de ses normes de responsabilisation, y compris des pratiques d’éthique et de sollicitation.

Économisez de l’impôt. Même si l’équipe de baseball de votre enfant peut être une cause louable, sachez que seuls les dons à un organisme de bienfaisance enregistré sont admissibles à une déduction fiscale. L’Agence du revenu du Canada maintient une liste de recherche des organismes de bienfaisance canadiens dont le titre est Liste des organismes de bienfaisance (http://www.cra-arc.gc.ca/chrts-gvng/lstngs/menu-fra.html), que l’on peut utiliser pour confirmer si un organisme de bienfaisance est autorisé à délivrer des reçus officiels de don. On peut aussi y trouver de l’information sur les renseignements financiers et les activités d’un organisme de bienfaisance.

Obtenez le maximum de votre argent. Bon nombre d’entreprises offrent de verser un don équivalant à celui de leurs employés. Vérifiez si votre employeur offre un tel programme; c’est une excellente façon de tirer le maximum de son argent.

Méfiez-vous des fraudeurs. Malheureusement, certaines personnes et organisations peu scrupuleuses tireront avantage de votre désir d’aider votre prochain – si vous les laissez faire. Voici quelques conseils :

  • Méfiez-vous des sollicitations par télémarketing et par courriel. En cas de doute, raccrochez et communiquez vous-même avec l’organisme.
  • Sachez que les escrocs choisissent souvent des noms similaires à ceux d’organismes légitimes.
  • Ne donnez jamais de renseignements personnels ou liés à une carte de crédit à moins d’être à l’origine du contact.

De plus en plus de gens ont besoin de notre aide caritative. Assurez-vous simplement de faire vos dons à des organismes figurant parmi les plus bénéfiques.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques