La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Éviter d’être un mauvais colocataire

Éviter d’être un mauvais colocataire

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

Pour bien des gens, vivre avec un colocataire est une étape naturelle entre leur départ du foyer familial et l’achat de leur propre maison. C’est un excellent moyen de réduire ses dépenses et d’épargner pour l’avenir. Cependant, la cohabitation peut aussi dégénérer en constantes querelles portant sur les finances et la vaisselle à laver.

Les tensions entre colocataires ne se bornent pas aux étrangers. Lorsque de jeunes adultes à court d’argent reviennent au nid familial ou lorsque des parents âgés s’installent avec leurs enfants adultes pour réduire leur fardeau financier ou obtenir des soins, des conflits familiaux longtemps étouffés peuvent surgir, si l’on n’y prend garde.

La communication ouverte est essentielle pour vivre à l’amiable avec autrui. Toutes les parties doivent se sentir libres de poser franchement des questions sur la situation financière de leur colocataire et sur le mode de vie qu’il préfère. Prévoyez des rencontres régulières pour discuter des questions de cohabitation et de toute plainte ou injustice perçue avant qu’elle ne prenne de l’ampleur et envenime la relation.

Essayez de vous entendre sur les conditions de vie avant d’emménager ensemble. Si vous vous joignez à un ménage établi, assurez-vous de comprendre et d’accepter la façon dont les obligations financières et les tâches seront divisées. Voici quelques points à considérer :

  • Quiconque signe le bail est responsable de payer le loyer et de respecter les autres obligations juridiques; il est donc préférable que tous les colocataires le signent.
  • Vous aurez peut-être besoin que le propriétaire autorise l’arrivée d’un nouveau colocataire. Le propriétaire voudra peut-être procéder à une vérification de solvabilité et pourrait même exiger la signature d’un nouveau bail.
  • Si une chambre est plus spacieuse ou comporte une salle de bain privée, la division du loyer en parts égales peut ne pas sembler équitable. Il en va de même du stationnement et des autres aménagements. Calculez le loyer ensemble, de manière à ce que personne ne se sente offensé par la suite.
  • Déterminez quels services publics sont payés par le propriétaire et ceux dont vous devrez partager le paiement. Tenez compte du niveau d’utilisation : par exemple, un colocataire travaille à domicile et utilise le chauffage toute la journée, ou un autre ne regarde jamais la télévision ni ne se sert d’Internet.
  • Certaines personnes n’aiment pas partager la nourriture, surtout lorsque le budget est serré. Déterminez si vous ferez l’épicerie ensemble, comment se fera le nettoyage des électroménagers et des autres articles ou si chacun fera ses propres achats, et établissez des règles quant au remplacement des articles usagés.
  • Bon nombre de propriétaires (et de sociétés de services publics) n’acceptent qu’un seul chèque, de sorte qu’il incombe à chacun de régler sa part à temps chaque mois. Répartissez le risque en mettant chaque service public au nom d’une personne différente.
  • Chacun devrait avoir sa propre assurance locataire; autrement, vos biens et votre responsabilité ne seront pas protégés en cas de vol ou d’accident.
  • Si vous devez faire l’acquisition de meubles ou d’appareils qui serviront dans l’espace commun, il peut être plus simple d’acheter individuellement ces articles – et de conserver les reçus – de sorte que, lorsque vous déménagerez, leur propriété ne fasse aucun doute.
  • Inévitablement, vos biens seront mélangés avec ceux des autres colocataires. Afin de faciliter les choses au moment du départ d’un colocataire, dressez un inventaire des biens de chacun.

Vous souhaiterez sans doute rédiger une ébauche d’entente établissant les règles et les tâches de chaque colocataire. En plus des renseignements concernant le partage des coûts et des factures dont il est question ci-dessus, indiquez les renseignements suivants :

  • les règles permettant de recouvrer votre part du dépôt de garantie;
  • les règles régissant les animaux de compagnie, les invités, les fêtes, le bruit, le tabagisme, l’alcool et toute autre source de désaccord potentiel;
  • l’horaire et les responsabilités concernant les tâches ménagères;
  • une entente sur la façon de traiter les dommages causés par un colocataire ou ses invités;
  • les procédures de déménagement, y compris le préavis requis et qui est responsable de trouver un nouveau colocataire.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques