La littératie financière pour tous
Soyez un superhéros de l’argent!

Soyez un superhéros de l’argent!
Joignez-vous à Iron Man et les Vengeurs dans cette excitante BD sur l’épargne et sauvez la journée!
Voir la BD

free materials

Aimez-nous sur Facebook
Connaissances financières pratiques Canada est sur Facebook. Cliquez sur le bouton « Like » dans le haut de notre page Facebook pour suivre nos nouvelles et nos conseils financiers.
Aimez-nous maintenant.

Jeux-questionnaires et feuilles d’activités
L’argent du petit cochon Peter

NOUVEAU JEU CANADIEN L’argent du petit cochon Peter
Apprendre des notions d’argent tout en s’amusant avec l’aide du petit cochon Peter! Grâce à ce jeu éducatif interactif, les enfants s’exercent à reconnaître, compter et économiser de l’argent tout en apprenant des faits amusants sur la devise canadienne.
Jouer

Protéger ses finances au cours d’un divorce

Protéger ses finances au cours d’un divorce

Carla Hindman, directrice de l'éducation financière

Le divorce est souvent cité comme étant le second événement de la vie le plus stressant, tout juste après le décès d’un conjoint. Voilà qui n’a rien de surprenant : en plus de ses conséquences évidentes sur le plan émotif, le divorce peut aussi devenir un cauchemar financier, car vous devez régler une foule de détails, tels que séparer vos finances, acquérir votre propre régime d’assurance maladie et décider qui réclamera les déductions fiscales applicables aux enfants.

Voici quelques-unes des nombreuses questions financières dont vous devez tenir compte au moment d’un divorce – et que vous devez garder en tête même si votre mariage va bien :

Obtenir de bons conseils. Même les couples qui divorcent à l’amiable devraient être adéquatement représentés. Cela signifie qu’il faut retenir les services non seulement d’un bon avocat, mais aussi d’un planificateur financier. Si votre mariage dure depuis longtemps, vous aurez besoin de conseils objectifs sur la façon de répartir équitablement les biens (surtout si leur valeur a considérablement augmenté), de calculer la pension alimentaire pour enfant, de vérifier si vous avez une protection suffisante en termes d’assurance maladie, d’assurance vie et d’assurance sur les biens, de comprendre les répercussions du divorce sur la sécurité sociale et les régimes de retraite, etc.

Même si les bons planificateurs financiers coûtent cher, l’argent que leurs conseils peuvent vous faire épargner en vous évitant des conflits qui se prolongent – en plus d’assurer votre sécurité financière à venir – en vaut l’investissement. Si vous ne connaissez aucun planificateur financier, vous pouvez commencer votre recherche à l’adresse http://www.fpsc.ca/find-planner.

Protéger sa solvabilité. Si vous divorcez, l’une des premières choses à faire consiste à séparer les finances. Cela signifie que vous devez fermer les comptes conjoints bancaires et les comptes de carte de crédit, et ouvrir de nouveaux comptes à votre nom. De plus, si vous partagez un prêt hypothécaire ou des biens de grande valeur, assurez-vous que vos intérêts sont protégés dans la convention de divorce.

Ces mesures peuvent éviter qu’un conjoint vindicatif ou en proie à des difficultés économiques contracte des dettes qui pourraient entacher votre solvabilité. Assurez-vous que tous les comptes fermés sont entièrement vides, même si cela signifie que vous devez en transférer le solde à votre nouveau compte et le rembourser vous-même. Les paiements en retard ou les oppositions au paiement par l’un ou l’autre des titulaires d’un compte conjoint – ouvert ou fermé – nuiront à la solvabilité des deux parties.

Mise en garde à l’intention des femmes : Même si ce n’est plus chose courante aujourd’hui, bon nombre de femmes n’associaient pas leur nom au compte conjoint, de sorte que si leur mari mourrait subitement ou si le couple divorçait, elles n’avaient pas d’antécédents de crédit et avaient de la difficulté à ouvrir un compte. Pour éviter de tels incidents, assurez-vous que vos comptes bancaires et vos comptes de carte de crédit, personnels ou conjoints, sont en règle.

Vérifier ses rapports de crédit. Il est toujours sage de connaître le contenu de ses rapports de crédit, surtout à cette étape particulièrement cruciale. Vos rapports de crédit émis par les deux principales agences d’évaluation du crédit devraient cumuler les comptes ouverts et fermés et les prêts à votre nom, ce qui sera utile pour déterminer les comptes conjoints à fermer. Comme tous les comptes ne figurent pas toujours sur chacun d’eux, il est préférable de commander les rapports des deux principales agences.

Vous pouvez commander vos rapports de crédit directement sur le site Web de ces agences (www.equifax.ca et www.transunion.ca). Il serait judicieux d’obtenir de nouveaux rapports une fois le divorce finalisé et après la fermeture de tous les comptes conjoints, afin de vous assurer que rien ne cloche.

Divorcer peut être une expérience pénible à vivre. N’empirez pas les choses en omettant de protéger vos intérêts financiers.




Cet article vise à donner des renseignements généraux qui ne doivent pas être considérés comme des conseils de nature juridique, fiscale ou financière. Il est toujours bon de consulter un conseiller fiscal ou financier si vous souhaitez obtenir de l’information précise sur votre situation financière ou sur l’application de certaines lois à votre cas.

<< Retour aux Questions financières pratiques